autrepart

Autre part / Chicago

Information crédible Présentation des résultats d’une étude américaine sur les adolescents gais et le VIH. Traduction libre par Maud Bousquet du communiqué de presse de l’Université de Northwestern publié sur EurekAlert!  (15-08-26) par Marla Paul

 

Alors que le nombre de nouveaux PVVIH augmente considérablement chez les jeunes Hommes Ayant des Relations Sexuels Avec d’autres Hommes (HARSAH), seul un sur cinq est susceptible de se faire dépister avant 18 ans, rapporte une nouvelle étude américaine réalisée par l’Université de médicine du Northwestern et le Centre pour l’innovation et la recherche en santé publique de Californie.

L’étude (accès payant) a été réalisée sur un panel américain de 302 gais, bisexuels et queer entre 14 et 18 ans à partir du programme de prévention par message texte Guy2Guy. L’étude incluait des questions sur les tests de dépistage du VIH.

Publiée le 26 août 2015 dans le journal de la santé des adolescents (Journal of Adolescent Health), elle révèle que les deux principales barrières aux dépistages sont le manque d’informations concernant les lieux de dépistage et la peur d’être reconnu sur un de ces lieux. Dans une moindre mesure, une troisième raison concerne le manque d’information sur le virus et le sentiment pour ces adolescents d’être invincibles et non concernés par ce sujet.

« Ces barrières sont importantes à comprendre pour pouvoir les surmonter » explique le premier auteur de l’étude, le Dr Gregory Phillips.

Pour pallier à ces obstacles et apaiser les craintes des adolescents, les résultats de l’étude suggèrent notamment l’utilisation de programme d’information en ligne et par messages texte anonymes permettant d’aider les utilisateurs à trouver des centres de dépistages et des précisions sur les procédures de test. Le programme IMPACT à Feinberg a par exemple créé une vidéo qui montre aux jeunes ce que c'est que de faire un test de dépistage du VIH (en anglais).

« Le dépistage du VIH dans les écoles devrait aussi être systématique afin de le rendre moins stigmatisant » écrivent les auteurs.

Au final, seulement un répondant sur cinq dit avoir été testé contre 75 pour cent des jeunes américains de 18 et 19 ans (étude (en anglais) du Centre national pour le contrôle et la prévention des maladies, 2008).

Quelques mots sur Guy2Guy

Guy2Guy est un programme de prévention du VIH à base de messagerie texte adapté aux besoins uniques des hommes adolescents (14-18 ans) à travers les Etats-Unis. Les sujets traités comprennent: la transmission du VIH, la prévention et les normes sociales relatives à la prévention du VIH, les attitudes envers l'utilisation du préservatif, les mesures correctes d'utilisation du préservatif, le dépistage du VIH, les relations saines et malsaines. En plus de recevoir des messages visant à accroître une sexualité sécuritaire, les utilisateurs ont également accès en temps réel au soutien de leur pairs et à de l'information à la demande sur des sujets de prévention du VIH liés, tels que la façon de mettre fin à une relation sainement.

Et au Canada / Québec ?

Pour aller plus loin:

 

Comments (0)

Leave a comment