Actualités internationales –10 février 2017   Information crédible
Revue de presse de l’actualité VIH/VHC/ITSS
(Par :Seronet) 03-02-2017

En septembre 2016, la Haute autorité de santé (HAS) a délivré la plus mauvaise note possible au Descovy — un médicament anti-VIH de Gilead (combinaison des molécules emtricitabine et ténofovir alafénamide) — en lui octroyant une très mauvaise évaluation de "l’amélioration du service médical rendu". Ce qui n’interdit pas sa commercialisation, mais limite le prix que le laboratoire peut en espérer (environ 10 % de moins que le Truvada). Gilead a alors décidé de retirer sa demande d’inscription de Descovy sur la liste des médicaments remboursables. Sa commercialisation est donc suspendue pour le moment. Quelles sont les conséquences ? Comment ont réagi les associations de lutte contre le sida. Représentant de AIDES au TRT-5, groupe interassociatif sur les traitements et la recherche thérapeutique, Vincent Leclercq fait le point pour le compte du collectif.

source et suite de l’article