Les expériences des femmes canadiennes qui reçoivent un diagnostic d’hépatite C

Actualités internationales – 03 mars 2017  Information crédible
Revue de presse de l’actualité VIH/VHC/ITSS
(Par : CATIE) 02-03-2017

Le taux d’hépatite C est en train de grimper chez les femmes canadiennes, et plus particulièrement parmi les femmes âgées de 15 à 29 ans. Environ 60 % des nouvelles infections dans ce groupe d’âge ont lieu chez des femmes. Pour les femmes, la détection précoce de l’hépatite C est essentielle pour assurer leur accès rapide aux soins, au traitement et au soutien et pour améliorer les résultats pour leur santé et leur qualité de vie. Vivre avec une maladie chronique est particulièrement difficile pour les femmes à cause de son impact social, surtout lorsque la maladie est lourdement stigmatisée comme l’est l’hépatite C. Cette stigmatisation peut également créer des obstacles à l’accès aux soins.

source et suite de l’article

Suivi du traitement VHC : infirmière spécialisée ou médecin?

Actualités internationales – 23 janvier 2017   Information crédible
Revue de presse de l’actualité VIH/VHC/ITSS
(Par : Seronet) 01-01-2017

Une étude (1) a comparé la prise en charge des personnes vivant avec le VHC éligibles au traitement avec les nouveaux médicaments (AAD) par un médecin spécialiste du foie et une infirmière spécialisée. Quelque 550 personnes, candidates à un traitement par AAD, ont été prises en charge soit par un hépatologue, soit par une infirmière spécialisée.

source et suite de l’article

Inhibiteurs de la protéine NS5A du virus de l’hépatite C : une seule cible pour deux actions antivirales

Actualités internationales –20 décembre 2016   Crédibilité à vérifier
Revue de presse de l’actualité VIH/VHC/ITSS
(Par : ENS-Lyon) 20-12-2016

L’équipe de François-Loïc Cosset au Centre international de recherche en infectiologie (CIRI), a élucidé un des modes d’action du Daclatasvir, un inhibiteur de la protéine NS5A requise pour la réplication du génome viral et l’assemblage du virus VHC. Cette étude, qui ouvre la voie au développement d’inhibiteurs de nouvelle génération, a été publiée le 5 décembre 2016 dans la revue Gastroenterology.

Source et suite de l’article

Hépatite C : un traitement moins cher sera disponible en France

Actualités internationales – 09 décembre 2016   Crédibilité à vérifier
Revue de presse de l’actualité VIH/VHC/ITSS
(Par : Pourquoi Docteur) 08-12-2016

France:Un traitement de l’hépatite C a été renégocié à la baisse. Vendu sous le nom Zepatier, il sera disponible à un prix 38 % inférieur aux autres molécules similaires.

Source et suite de l’article

Comprendre le dépistage de l'hépatite C

Actualités internationales – 21 novembre 2016  Information crédible
Revue de presse de l’actualité VIH/VHC/ITSS
(Par : CATIE) 01-11-2016

La principale raison pour passer un test de dépistage de l’hépatite C réside dans la possibilité d’avoir été exposé à du sang contenant le virus de l’hépatite C. Le dépistage a habituellement lieu de trois à six mois après l’exposition. Le dépistage et le diagnostic précoces favorisent un meilleur état de santé parce qu’il est possible de surveiller l’état du foie et d’envisager des options de traitement.

source et suite de l’article

Feuillet d'information (Hépatite C): Zepatier (elbasvir + grazoprévir)

Actualités internationales – 18 novembre 2016  Information crédible
Revue de presse de l’actualité VIH/VHC/ITSS
(Par : CATIE) 01-11-2016

Zepatier est un médicament utilisé pour le traitement de l’hépatite C. Il est approuvé au Canada pour le traitement des génotypes 1, 3 ou 4 du virus de l’hépatite C. Zepatier contient deux médicaments dans un même comprimé : l’elbasvir et le grazoprévir. On le prend une fois par jour avec ou sans nourriture. Zepatier semble causer peu d’effets secondaires. Les plus courants sont généralement légers et temporaires et incluent la fatigue, les maux de tête et la nausée. Le traitement de l’hépatite C peut guérir les personnes atteintes de cette maladie, mais il est possible de se faire infecter de nouveau.

source et suite de l’article

Les nouveaux médicaments pour traiter l'hépatite C restent trop chers, selon l'OMS

Actualités internationales – 03 novembre 2016  Information crédible
Revue de presse de l’actualité VIH/VHC/ITSS
(Par : UN.org) 27-10-2016

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a annoncé jeudi que plus d'un million de personnes dans les pays à revenu faible ou intermédiaire ont été soignées au moyen d'un nouveau traitement révolutionnaire de l'hépatite introduit il y a 2 ans tout en soulignant que les prix élevés demeurent un obstacle majeur à l'accès aux médicaments.

source et suite de l’article

Des chercheurs réclament l’assouplissement des restrictions sur l’accès au traitement de l’hépatite C au Canada

Actualités internationales – 01 novembre 2016   Information crédible
Revue de presse de l’actualité VIH/VHC/ITSS
(Par : CATIE) 26-10-2016

Une équipe de chercheurs au Canada et en Australie ont récemment passé en revue les critères en vertu desquels les provinces et territoires canadiens (ainsi que quelques programmes fédéraux de remboursement des médicaments destinés aux peuples autochtones et aux détenus) acceptent de couvrir le coût des régimes d’AAD couramment utilisés..

source et suite de l’article

La révolution hépatite C

Actualités internationales – 27 octobre 2016  Information crédible
Revue de presse de l’actualité VIH/VHC/ITSS
(Par : CATIE) 01-10-2016

Les nouveaux traitements contre l’hépatite C changent la donne pour les personnes co-infectées par le VIH et l’hépatite C : traitements plus courts, effets secondaires réduits et taux de guérison vertigineux.

source et suite de l’article

Le virus de l’hépatite C observé pour la première fois au microscope

Actualités internationales – 26 Octobre 2016  Information crédible
Revue de presse de l’actualité VIH/VHC/ITSS
(Par : ISERM) 19-10-2016

Des scientifiques viennent enfin d’observer le virus de l’hépatite C (ou VHC) au microscope électronique ! Une première alors que le virus est connu depuis 1990. Ces scientifiques sont des chercheurs de l’Inserm à Tours (Unité Inserm966 « Morphogenèse et antigénicité du VIH et des virus des hépatites ») qui prennent de court d’autres équipes dont une américaine qui pensait avoir réussi cette prouesse en 2013. Elle s’était en fait méprise sur la nature des particules observées.

source et suite de l’article