L’allègement thérapeutique, est-ce possible

dsFond

Retour sur les Actualités internationales (article PVSQ)

Benoît Lemire,Pharmcien

16 Février 2015

Pour ce premier article revenant sur les actualités internationales, nous avons sollicité l'expertise de Benoît Lemire, pharmacien au Centre Universitaire de Santé McGill, afin de nous éclairer.

Il y a quelques semaines, des articles portant sur l'allègement thérapeutique ont fait les manchettes. Entre autre, nous avons parlé du projet ICCARRE (Intermittents en Cycles Courts des Antirétroviraux Restent Efficaces). Initié il y a quelques années par l’équipe du docteur français Jacques Leibowitch, ce projet a pour rêve de diminuer la prise d’antirétroviraux (ARV) à quatre jours sur sept1. Qu'en est-il de l'allègement thérapeutique au Canada?

Comment un allègement thérapeutique pourrait-il fonctionner concrètement?

Il existe plusieurs propositions:

  1. Simplification:
    On commence d’abord par instaurer une thérapie antirétrovirale conventionnelle et on la poursuit jusqu’à l’atteinte d’un contrôle virologique. Ensuite, on réduit la pression médicamenteuse en cessant la prise d’un ou plusieurs médicaments, tout en conservant d’autres...

Pages