VIH/sida : la partie de cache-cache terminée?

Actualités internationales – 20 mars 2017  Information crédible
Revue de presse de l’actualité VIH/VHC/ITSS
(Par : Radio-Canada )16-03-2017

Un marqueur qui permet de différencier les cellules « dormantes » infectées par le VIH des cellules saines a été identifié par des chercheurs français de l'Université de Montpellier. Cette percée offre une nouvelle piste pour éliminer le virus de l'organisme des personnes séropositives. Explications.

source et suite de l’article

Les séropositifs connaissent-ils vraiment leur charge virale?

Actualités internationales – 27 janvier 2017   Information crédible
Revue de presse de l’actualité VIH/VHC/ITSS
(Par : Séronet) 26-01-2017

Une étude sur plus de 2 600 personnes en Angleterre, menée pendant un an, a notamment évalué la connaissance précise qu’ont des personnes vivant avec le VIH du niveau de leur charge virale, en comparaison d’un test médical pour vérifier un éventuel décalage. En l’occurrence, on demandait aux personnes si elles pensaient être indétectables (suppression de la charge virale à moins de 50 copies/ml), détectables ou si elles ne savaient pas.

source et suite de l’article

Une étude canado-américaine examine l’âge auquel le cancer se déclare chez les séropositifs

Actualités internationales –25 janvier 2017   Information crédible
Revue de presse de l’actualité VIH/VHC/ITSS
(Par : CATIE) 18-01-2017

Comme le VIH affaiblit le système immunitaire, les personnes atteintes de ce virus sont plus à risque de présenter plusieurs cancers, notamment les suivants :sarcome de Kaposi (SK) ,lymphome non hodgkinien, cancer invasif du col utérin. Ces trois cancers sont associés au sida. Cependant, depuis l’introduction à grande échelle des combinaisons de médicaments anti-VIH puissants (TAR), ils sont devenus moins courants au Canada et dans les autres pays à revenu élevé, au moins parmi les personnes qui connaissent leur statut VIH et qui suivent un TAR. De plus, grâce au TAR, même si l’un de ces cancers se déclare, les personnes séropositives sont maintenant beaucoup plus susceptibles de répondre à un traitement anticancéreux et de survivre, comparativement à l’époque d’avant l’arrivée du TAR.

source et suite de l’article

Explorer les taux de suppression virale parmi les Autochtones qui commencent le TAR

Actualités internationales –18 janvier 2017  Information crédible
Revue de presse de l’actualité VIH/VHC/ITSS
(Par : CATIE) 12-01-2017

Des chercheurs affiliés au Centre de recherche collaborative CANOC ont analysé des données de santé afin d’évaluer et de comparer la réponse des participants au TAR, y compris les participants autochtones. Selon les chercheurs, en tant que groupe, les Autochtones étaient moins susceptibles d’atteindre une charge virale indétectable au cours de la première année du TAR.

source et suite de l’article

Sénégal: Macky Sall lancera le Plan d’urgence au sommet du Nepad

Actualités internationales –17 janvier 2017   Crédibilité à vérifier
Revue de presse de l’actualité VIH/VHC/ITSS
(Par : Le Soleil) 14-01-2017

Le directeur régional de l’Onusida, Dr Djibril Diallo, a été reçu, hier, par le président de la République, Macky Sall. Leurs échanges ont porté sur « le Plan d’urgence de rattrapage pour accélérer la riposte au Vih en Afrique occidentale et centrale ». Ce plan vise à augmenter par trois le nombre de malades qui ont accès au traitement antirétroviraux (Arv), en vue d’atteindre l’objectif mondial d’élimination de l’épidémie d’ici à 2030.

Source et suite de l’article

Une équipe britannique étudie l’amorce du traitement peu de temps après le diagnostic de VIH

Actualités internationales – 21 décembre 2016  Information crédible
Revue de presse de l’actualité VIH/VHC/ITSS
(Par : CATIE) 20-12-2016

Pendant le stade précoce (également appelé stade aigu) de l’infection au VIH, soit environ deux semaines après l’exposition initiale au virus, l’organisme produit une très grande quantité de VIH. Cela se produit parce que le virus réussit à écraser et à subjuguer les défenses de l’organisme. Comme l’infection aiguë n’est pas associée à des symptômes spécifiques au VIH, la vaste majorité des personnes ne se rendent pas compte qu’elles sont infectées. La recherche porte à croire qu’une grande proportion des nouveaux cas de VIH sont transmis par des personnes qui ne savent pas qu’elles en sont au stade aigu de l’infection au VIH.

source et suite de l’article

Le diagnostic du VIH suivi de l’amorce du traitement le même jour

Actualités internationales – 14 décembre 2016  Information crédible
Revue de presse de l’actualité VIH/VHC/ITSS
(Par : CATIE) 08-12-2016

Les essais cliniques ont révélé que le fait de commencer le traitement du VIH (TAR) très tôt dans le cours de l’infection peut améliorer considérablement la santé de la personne touchée et réduire énormément son risque de développer des infections graves. L’amorce précoce du TAR aide à réduire la quantité de VIH dans le sang, et l’utilisation continue du traitement fait diminuer celle-ci jusqu’à un niveau indétectable.

source et suite de l’article

La moitié des personnes vivant avec le VIH sont maintenant sous traitement

Actualités internationales – 24 novembre 2016  Information crédible
Revue de presse de l’actualité VIH/VHC/ITSS
(Par : Radio-Canada) 21-11-2016

Le nombre de personnes atteintes par le VIH/sida et qui sont sous traitement antirétroviral a doublé en cinq ans pour atteindre 18,2 millions, montre le rapport annuel de l'ONUSIDA.

source et suite de l’article

Le conditionnement cérébral donne lieu à des améliorations chez certaines personnes séropositives

Actualités internationales – 14 novembre 2016  Information crédible
Revue de presse de l’actualité VIH/VHC/ITSS
(Par : CATIE) 08-11-2016

Au Canada et dans les autres pays à revenu élevé, la grande accessibilité des combinaisons de médicaments puissants contre le VIH ou traitement antirétroviral (couramment appelé TAR) a fait en sorte que les lésions cérébrales graves liées au VIH sont rares à l’époque actuelle. Il n’empêche que les chercheurs découvrent encore des formes plus légères de lésions cérébrales associées au VIH.».

Source et suite de l’article

Qu’est-ce qui réduit la survie 10 ans après l’amorce du TAR en Amérique du Nord et en Europe?

Actualités internationales – 25 octobre 2016  Information crédible
Revue de presse de l’actualité VIH/VHC/ITSS
(Par : CATIE) 01-10-2016

Il est important de découvrir ce qui est arrivé aux personnes qui ont commencé le TAR lors de son émergence, car ces personnes ont reçu initialement des médicaments qui seraient considérés comme moins efficaces et moins tolérables que les options recommandées pour le traitement initial du VIH en 2016.

source et suite de l’article